SE BATTRE SUR SON TERRITOIRE – FORMATION MILITAIRE DE BASE / 2

PENSER, CRÉER, FORMER ET METTRE EN ŒUVRE UN GROUPE DE COMBAT



Une fois abordé l’idée générale, les prérequis et les contraintes (l’article no°1 ici), nous allons pouvoir déterminer un schéma de formation (théorique), et s’appuyer sur une base documentaire – que je vous encourage vivement à lire, étudier, annoter…



Quel est le schéma directeur ? Pour le déterminer il faut au préalable définir l’essentiel : qui êtes vous ? Qu’êtes vous prêt à faire pour sauvegarder les vies dont vous êtes responsable et, accessoirement, la votre ? La réponse est en soi très simple : tout ! Vous êtes un prédateur. Votre corps, votre psyché, l’ensemble des accomplissements qui ont permis la survie de notre espèce ont façonnés l’humain pour en faire une machine dédiée à la survie et à la perpétuation de son espèce. C’est banal. Mais c’est essentiel : vous êtes une machine de guerre.



Évidemment votre mode de vie (dans sa globalité – alimentaire, social, professionnel…) ne vous met pas (ou très rarement et en tous les cas pas en France – pas pour l’instant) en situation de lutte pour votre survie ou pour répondre à vos besoins primaires. L’on va donc commencer par un mot. Un mot tout simple : résilience. Votre capacité à résister aux chocs.



On va donc s’attacher à lire un peu :


Bon. Vous avez compris les ressorts principaux. Vous avez acquis une base de connaissance pour pouvoir “résister” et rester opérationnel malgré l’adversité. Confortablement installé à la maison, évidemment, c’est plutôt simple à aborder. Ça l’est moins quand vous vous retrouvez dans une ville en ruine, sans accès à l’eau et ou le seul soutien affectif possible pour ceux qui vous entourent…C’est vous ! C’est à ce moment qu’il faudra ce souvenir de vos lectures. ÉVIDEMMENT, rien ne vous empêche de « modéliser » dans votre esprit les différents scénarios auxquels vous pourriez être confronté.  


Maintenant, et alors que votre unique option est la victoire (ou plutôt la survie en tous les cas), imaginons que les bouleversements émotionnels que vous avez ressenti lors de l’effondrement de votre monde puissent être utilisés comme une arme. Oui, une (l’) arme psychologique, à travers un ensemble de techniques, protocoles, mesures…Souvenez vous de votre état d’accablement au moment ou vous avez compris que vous ne percevrez jamais plus rien comment « avant » et vous comprendrez toute la puissance d’une telle arme.


Pour « creuser » le sujet, on va commencer par un document officiel, édité par les armées françaises :



Principe de la guerre psychologique


Ce document (plus que complet) est à l’échelle d’emploi d’une armée, ou, en tous les cas, d’une troupe constituée. À vous d’adapter les schémas présentés à votre propre situation. Avec à l’esprit que la volonté de survivre est inhérente à notre espèce.


Bonne lecture, à la semaine prochaine !  

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>