Comment une armée constituée fait elle pour organiser ses unités terrestres, diffuser les positions des troupes (ou type de troupes) aux différents décideurs sur le terrain , désigner sur la carte une unité hostile ou non identifiée ou assurer le bon aiguillage des mouvements aux régiments de train ? Elle utilise une liste de symboles, signes et abréviations standardisées, identique pour (à ce jour) toutes les troupes de l’OTAN.

Ce protocole, désigné sous l’appellation APP-6D (dernière version en date) – signes conventionnels représentant les systèmes terrestres –  est destinée à assurer l’interopérabilité avec :

  • Les troupes des pays amis (qui répondent au même principe organisationnel)
  • Entre ses propres troupes – pour optimiser la cohérence et la fluidité des ordres sur toute la chaine de commandement

Et à designer :

  • Le type, le volume et la position d’une unité ennemie, neutre ou inconnue
  • L’espace ou se déroule les opérations (air, terre, mer, sous la mer)
  • La chaine hiérarchique et le type d’unité engagée
  • Les mouvements, actuels ou à venir

L’idée générale est donc de pouvoir intégrer (soit via un système numérique, soit à la main) sur une carte l’ensemble des forces en présence, la typologie de ses forces, leur appartenance, la hiérarchie et l’espace dans lequel elles évoluent – du groupe d’armées à l’escouade. Évidemment (et c’est sans doute le plus important), l’état (est ce que l’unité sur la carte est indiquée à une positon actuelle, planifiée ou “en route”?) est indiqué sur chaque symbole (trait plein ou tirets) ainsi que la direction prise.

En France, l’application du APP-6D (et de ses versions antérieures) est définie par le TTA 106 “Terminologie et Symbologie Militaire” (chaque pays membre de l’OTAN disposant d’un protocole cadre qui reprend les éléments du APP-6D dans sa langue).

Vous pouvez trouver le APP-6C (le D n’est pas disponible en ligne) ICI

Vous pouvez trouver un extrait (les symboles, les abréviations et les signes) ICI

L’application EASY SYMBOL (libre et en français) pour générer, éditer et modifier vos symboles – SELON LA NORME US MIL-STD-2525C OU SELON LA NORME DU PAYS DÉSIRÉ, EN CLIQUANT SUR LE LIEN SUIVANT :

  • https://www.symbol.army/about/fr.html

Vous pouvez lire l’excellent article de Wikipédia sur le sujet en cliquant sur le lien suivant :

  • https://fr.wikipedia.org/wiki/APP-6A

Un exemple d’utilisation de la symbologie militaire (Guerre du Kippour – 1973)

Guerre du Kippour 1973 Symbologie militaire appliquée

 A PRIORI PAS D’APPLICATIONS POUR LA CONSTITUTION D’UNE MILICE DE CITOYEN. ET POURTANT, SI L’ON SE BASE SUR LA MÊME SYMBOLOGIE POUR IDENTIFIER SES MOYENS PROPRES, L’ARTICULATION DES UNITÉS EN OPÉRATION (MÊME SI IL S’AGIT D’UN BINÔME) ET LES CAPACITÉS ENNEMIES…LA CAPACITÉ DE PLANIFICATION ET DE CHOIX DES ACTIONS EST BIEN MEILLEURE !

 

Restez forts, soyez bénis !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>